Comment choisir tes dérives de surf

Les dérives impactent fortement le comportement d´une planche de surf, en particulier sur les planches courtes type shortboard, fish ou hybrides, et pour des surfeurs ayant un minimum de niveau, disons à partir du moment où l´on sait faire un bottom turn (un vrai…) et que l´on commence à avoir un surfing vertical. Les ailerons sont la prolongation de la planche, ils influencent son comportement sur trois aspects :

– Le drive: c´est la capacité d´une planche à accélérer, à générer de la vitesse, et à enchainer les bottom turn sans perte de vitesse. La largeur de la base de l´aileron, sa superficie, et les matériaux utilisés influencent le drive que peut avoir un jeu de dérives. Pour faire simple, plus la base et large, plus la surface est importante, et plus les ailerons vont procurer de drive.

como elegir las quillas de surf

– Le Pivot: c´est la capacité d´une planche a réaliser des virages serrés. Des ailerons avec peu de Pivot permettront de réaliser des bottom turn serrés, ce qui est parfait pour des petites ou moyennes vagues à manœuvres, pas trop rapide. A l´inverse, des ailerons qui génèrent beaucoup de Pivot, permettrons des bottom turn amples, parfait pour les vagues rapides. C´est l´angle que forme le bord d´attaque de l’aileron avec la perpendiculaire de la planche, aussi appelé « sweep », qui influence le Pivot que peut avoir un jeu de dérive. Plus l´angle est important, plus la dérive semble couché, et moins le Pivot sera important. Pour faire simple, des dérives droites permettent des bottom turn sérrés, des dérives couchées tournent plus large.

elegir tus quillas de surf

– Le hold : on pourrait traduire cela par « accroche ». Des dérives avec beaucoup de Hold accrochent fort, alors que des dérives avec peu de hold vont aider le surfeur à faire décrocher le tail de sa planche.

quillas de surf

Au moment de choisir ses dérives, il faut prendre en compte les aspects suivants:

1. Le type de système de fixation.

Il existe plusieurs systèmes de fixation, et il est bien sur indispensable de choisir des dérives compatibles avec sa planche. Le système le plus courant est le système FCS X2, le premier système d´ailerons démontable, une vraie révolution à l´époque. Ce système a été copié, et d´autres marques comme Eurofin proposent des plug quasi identique, et donc compatibles avec les ailerons de type FCS.

Le système Futures fins, permet de maintenir les ailerons avec une seule vis, la base de l´aileron étant plus large. C´est un système plus robuste, mais plus compliqué à installer pour le shaper, et moins développé que le FCS X2.

D´autres systèmes plus exotiques existent, comme le système FCS Fusion, ou bien les dérives fixes comme il y a 20 ans !

Enfin, dernier venu sur le marché, le système FCSII pourrait bien changer la donne. Certes a grand coup de marketing, mais c’est indiscutablement innovant et fonctionnel, car il permet de monter et démonter ses dérives sans outils.

2. Le poids du surfeur

Il est fondamental de choisir des ailerons adapté à son poids. Les marques classent leurs dérives par taille, et chaque taille correspond à une fourchette de poids. Cela reste indicatif, car dans les petites vagues il est préférables d’avoir des dérives plus petites, pour gagner en maniabilité, alors que dans des vagues de taille respectables il vaut mieux rider avec des ailerons plus grand, afin de gagner en vitesse, drive et accroche.

3. La taille et la vitesse de la vague

Dans des petites vague type beachbreak, mieux vaut choisir des dérives droites, avec peu de sweep, avec du concave sur l’intérieur des ailerons latéraux, pour gagner en stabilité et en maniobrabilité et pouvoir faire des bottom courts.

A l´inverse, dans des vagues rapides de bonnes tailles, mieux vaut prendre des ailerons couchés, afin de gagner en vitesse, et réaliser des bottom turn amples.

Bien sûr, pour ne pas se compliquer la vie ou simplement si votre niveau ne permet pas de faire la différence entre deux modèles, des ailerons passe-partout polyvalents feront l´affaire.

4. La puissance des vagues et le niveau du surfeur

La construction utilisé et les matériaux employés impactent la rigidité des ailerons.

Des dérives rigides sont parfaites pour des vagues puissantes, pour des surfeurs de niveau intermédiaire, car elles sont plus stables. C´est souvent le carbone qui permet de rigidifier les dérives.

Des dérives avec du flex sont plus dynamiques, la flex facilite la relance après un bottom turn, du moins si l’aileron retrouve rapidement sa forme initiale. Car c’est bien la qualité de fabrication qui va donner cette réactivité et aider le surfeur à générer de la vitesse. Des dérives en plastique ont certes du flex, mais elles sont surtout molles… A l´inverse, le nid d´abeille, la fibre de verre, le carbone, situé de manière stratégique sur la dérive, permettent de concilier flex et réactivité.

Si ce n´est toujours pas clair, on vous l´explique en vidéo, même si elle n´est pour l´instant qu´en espagnol et avec un fort accent français:

Produits qui pourraient t´intéresser:

Note moyenne: 5.0. sur 6 votes.
Please wait...
Compártelo en:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *